Comment écrire une scène de sexe? L’exemple de Game of Thrones!


écriture / dimanche, mai 19th, 2019

Est-ce que vous saviez qu’il existait un prix des pires scènes de sexe dans les romans?

Il s’appelle le  Bad Sex in Fiction Award  et il est décerné chaque année par la revue Literary Review. Autant dire qu’écrire une scène de sexe, c’est tout un art!

Pour être honnête, je ne me suis jamais senti à l’aise avec l’écriture des scènes érotiques. C’est pour ça que quand plusieurs d’entre vous m’ont demandé comment écrire une scène de sexe, j’étais bien embêté.

J’ai d’abord pensé à faire une interview d’un auteur érotique pour vous trouver des conseils d’expert et puis je me suis rappelé une super scène dans Game of Thrones/Trône de fer que je voulais absolument analyser.

Celle-ci est intéressante car vous allez apprendre comment exploiter une scène coquine pour faire avancer votre histoire subtilement.

Cette scène la voici (inutile de regarder au-delà d’1 minute 56 😉 ):

Ne regardez pas cette scène si vous avez moins de 18 ans 🙂

Extrait de la série Game of Thrones inspirée des livres de George R. R. Martin (réalisateurs: David Benioff, David Nutter, Miguel Sapochnik, D.B. Weiss)

Malheureusement, je n’ai pas trouvé l’extrait en français mais vous pouvez mettre des sous-titres en cliquant sur la petite roue dentée en bas de la vidéo puis sur traduire automatiquement en français.

Sinon, si vous avez la chance d’avoir la saison 5 de Trône de fer, vous pouvez retrouver la scène dans l’épisode 7.

Sans plus attendre, laissez-moi vous livrer des astuces tirées de Game of Thrones pour améliorer vos scènes érotiques.

Le jeu: l’outil idéal pour écrire une scène de sexe

Image illustrant la dynamique du jeu pour écrire une scène de sexe. Dans celle-ci, nous voyons l'acteur de John Snow déguisé en Cerseï avec une fausse gouvernante
Extrait d’une parodie de Game of Thrones pour l’émission Saturday Night Live

Utiliser le sous-entendu érotique

Une des premières choses qui saute aux yeux dans la scène entre Bronn (l’homme) et Tyenne Sand (la femme) est l’installation d’un jeu érotique entre les personnages.

Ils parlent de tout sauf de ce qui est entrain de se passer (à savoir le streap-tease de Tyenne).

La scène entière se base sur un sous-entendu sexuel: “dis-moi que je suis la plus belle et je continue. Ose dire non et j’arrête tout”.

Cette approche indirecte est plus intéressante qu’une approche frontale du style “tu me plais, couche avec moi” parce qu’elle fait participer le lecteur.

Par ce procédé, l’auteur invite le lecteur à comprendre les sous-entendus et à s’impliquer dans le jeu de la séduction.

Ce mécanisme est d’autant plus efficace quand il s’accompagne d’une autre notion: le danger.

Pimenter de dangers

Ah le danger! Voilà un procédé qui donnera un coup de fouet à vos scènes XD

Cela rajoute une touche de tension supplémentaire à l’acte sexuel tout en mettant le lecteur sur le qui-vive.

Le fait que les enjeux augmentent pour les personnages et qu’ils risquent leurs vies/leurs carrières en couchant ensemble rend bizarrement le tout plus excitant.

Ça où le côté sauvage de la chose, je ne sais pas ^^

Imaginez si Bronn n’avait pas été empoisonné par Tyenne, ça aurait été tout de suite moins savoureux.

Bref, si vous ne savez pas comment écrire une scène de sexe, peut-être que la solution consiste à mettre en place un peu de dangers et plein de sous-entendus.

Ecrire une scène de sexe pour détourner l’attention

Ecrire une scène de sexe peut détourner l'attention comme le démontre le sourire en coin de Tyrion.
Extrait de la série Game of Thrones inspirée des livres de George R. R. Martin (réalisateurs: David Benioff, David Nutter, Miguel Sapochnik, D.B. Weiss)

Un truc que m’a fait réaliser la scène de Bronn et Tyenne, c’est qu’écrire une scène de sexe est un moyen parfait pour cacher un élément dans une scène.

En effet, figurez-vous que toute la scène érotique entre les deux personnages sert à détourner l’attention du poison (le long farewell). Et devinez quoi? La mixture va tuer un personnage important plus tard dans la série.

On appelle ce procédé un foreshadowing. C’est à dire, poser un élément à un moment du récit pour préparer une scène future.

Pensez-y quand vous devrez cacher des éléments dans un récit. Parfois, écrire une bonne scène de sexe sera l’occasion de détourner l’attention du lecteur d’un élément important tout en préparant la suite votre histoire.

Utiliser l’érotisme pour développer son univers

Ecrire une scène de sexe peut aussi servir à développer son univers avec parfois quelques surprises comme le découvre le pauvre Pod qui se retrouve malgré lui entraîné dans une orgie.
Extrait de la série Game of Thrones inspirée des livres de George R. R. Martin (réalisateurs: David Benioff, David Nutter, Miguel Sapochnik, D.B. Weiss)

Pour finir, cet article, il y a deux choses qu’on peut noter dans la scène entre Tyenne et Bronn:

  • la scène commence par une chanson typique de Dorne
  • les femmes de Dorne ont la réputation d’être les plus belles du monde

Cela n’a l’air de rien mais ces deux éléments contribuent à donner du corps au monde de Game of Thrones. En anglais, on appelle ça le Worldbuilding (la création d’univers).

Ecrire une scène érotique peut alors servir à développer votre univers subtilement. Par exemple, en montrant les personnages faire une prière avant de faire l’amour ou encore en montrant sa gène face à une pratique sexuelle.

Cela dit beaucoup sur la culture de votre univers et sur votre personnage.

Pour finir, j’aimerais récapituler ce que nous avons dit pendant l’article. En gros, pour écrire une scène de sexe intéressante, il faut:

  1. mettre en place un jeu entre les personnages
  2. penser la scène comme un moyen de préparer des éléments pour le futur
  3. développer son univers

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article, j’espère qu’il vous aura plu. A bientôt pour un nouvel article.

Image mise en avant: Extrait de la série Game of Thrones inspirée des livres de George R. R. Martin (réalisateurs: David Benioff, David Nutter, Miguel Sapochnik, D.B. Weiss)

Un p’tit partage siouplé, c’est pour avoir un dragon 😉

6 réponses à « Comment écrire une scène de sexe? L’exemple de Game of Thrones! »

  1. Merci pour ce chouette article, il rejoint directement mon tableau Pinterest sur l’art érotique.
    Personnellement, j’aime beaucoup écrire des scènes érotiques, j’apprends plein de choses sur mes personnages dans ces moments là ^^ Je pense qu’il ne faut pas se forcer si on est mal à l’aise dans l’exercice, ou alors le faire pour soi, comme un jeu qu’on garde au fond d’un carnet.

  2. J’ai quelques scènes érotiques où l’élément de tension est tout simple: la possibilité d’être enceinte. Dans un univers rustre, les méthodes contraceptives sont restreintes. Le oui, le non, le peut-être pourquoi pas, le danger d’être enceinte aussi. Et en plus, la pression n’est pas que sur la femme. Un de mes personnages craint pour sa femme qui pourrait mourir en couche. Leurs relations sont désirées, risquées, ils tentent des alternatives, mais…
    Merci pour ces autres pistes, elles me donnent des idées!

    1. Bien vu! C’est vrai qu’être enceinte peut constituer une forme de danger en dramaturgie surtout si cela peut mettre en danger la vie, la carrière ou la réputation des personnages (par exemple, si le récit se situe au Moyen-Âge).

      Merci Marie pour ton commentaire intéressant.

  3. Très intéressant !
    Je n’écris pas beaucoup de scènes de sexe mais peut-être davantage de scènes érotiques avec des éléments suggérés, car comme toi je ne suis pas toujours à l’aise dans cet exercice 🙂
    J’ai appris grâce à toi le concept du Foreshadowing : merci 😉
    J’aime beaucoup l’idée de faire du Worldbuilding à travers ce genre de scène, cela rajoute de la valeur.
    Quand au danger, je suis totalement d’accord et je rajouterai que globalement, toutes le relations évoluant autour d’un “interdit” sont forcément plus intéressantes à lire, dans les classiques comme dans le moderne : Romeo et Juliette sont quand même LA référence … mais je pense aussi à Jane Eyre (différence d’âge), ou Orgueil et Prejugés (différence de classe sociale), ou au danger de mort de sortir avec un vampire …. etc

    1. Tout à fait. D’ailleurs, ça me fait penser que je n’ai toujours pas lu/vu Jane Eyre, il faudrait que je m’y colle 🙂

      En tout cas, content que l’article t’aie plu, il y a eu du boulot ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

j'ai lu la politique de confidentialité (à cocher avant de poster un commentaire).