10 conseils d’écriture de J. R. R. Tolkien


écriture / jeudi, septembre 1st, 2022

Si vous lisez cet article, il est probable que vous savez que J. R. R. Tolkien a écrit Le Seigneur des anneaux.

Mais connaissez-vous ses astuces pour écrire ?

Il y en a 10.

Le même nombre que le maillot de Zidane.

Elles proviennent de la correspondance du père du Hobbit avec son éditeur sir Stanley Unwin.

Dans celles-ci, le biographe de l’auteur Humphrey Carpenter a excavé 10 enseignements de J R. R. Tolkien pour les écrivains en herbe.

Les voici…

Le premier conseil de J. R. R. Tolkien

Ne soyez pas vaniteux.

En fin de compte, tous nos écrits finissent dans une poubelle.

C’est le premier conseil laissé par l’auteur du Seigneur des anneaux et on peut dire qu’il est toujours d’actualité pour certains 😉

« I certainly hope to leave behind me the whole thing revised and in final form, for the world to throw into the waste-paper basket. All books come there in the ends, in this world, anyway »

Lettre de J R. R. Tolkien à sir Stanley Unwin du 31 juillet 1947

Soyez courageux

C’est la seconde leçon de J. R. R. Tolkien.

Il aura fallu presque 7 ans à l’écrivain pour achever Le Hobbit, l’un des livres les plus vendus au monde.

Comme quoi, l’acharnement, ça paye !

Écoutez les critiques

La correspondance de l’auteur nous apprend une chose croustillante.

Figurez-vous que Tolkien a reçu des critiques de C. S. Lewis, l’auteur de Narnia.

« when he would say, you can do better than that. Better, Tolkien, please ! I would try »

Tolkien à sir Stanley Unwin à propos des commentaires de C. S. Lewis sur Le Seigneur des anneaux

Traduction ?

Dès que Lewis faisait une critique à Tolkien, ce dernier l’écoutait et, selon lui ,cela lui a permis d’écrire la meilleure scène du livre.

Bref, écoutez les critiques.

Laissez vos intérêts guider votre écriture

Saviez-vous que J. R. R. Tolkien était au départ passionné par les langues ?

Avant de devenir écrivain, il s’amusait à créer des langues et à inventer des civilisations basées sur ces dialectes.

Progressivement, il créa des histoires autour de ces peuples et la Terre du Milieu émergea.

La morale de cette histoire ?

Pour inventer des univers originaux, inspirez-vous de vos passions.

L’astuce surprenante de J. R. R. Tolkien

Si vous avez du mal à trouver l’inspiration, l’auteur du Seigneur des anneaux possède un tuyau en or : fumer de l’herbe de Hobbit 😉

Plus sérieusement, quand Tolkien bloquait, il rédigeait en vers son texte et « pouf » il retrouvait la grâce des muses comme par magie.

Une technique surprenante à essayer pour lutter contre la page blanche.

N’hésitez pas à dire dans les commentaires, si ça a marché pour vous 🙂

Laissez de la place aux accidents

Parfois, se tromper est une bénédiction.

Quelque chose qui permet d’ouvrir un nouveau chemin prometteur pour la création.

Selon Tolkien, c’est par accident que le Hobbit a mené au Seigneur des anneaux.

« The Hobbit saw the light and made my connection with A. & U. by an accident »

J. R. R. Tolkien

Finalement, n’est-ce pas cela la leçon du Hobbit ?

Laisser le hasard et les accidents de la vie, nous mener vers une délicieuse « aventure ».

La technique cauchemardesque de J. R. R. Tolkien

À un moment de sa vie, l’auteur faisait un cauchemar récurrent.

Celui d’une vague inéluctable qui finissait par tout engloutir.

Or, s’il s’en servait pour écrire de « mauvais poèmes » selon son expression, ses rêves auront aussi influencé ses oeuvres avec :

  • l’engloutissement de l’Isengard
  • les Marais Morts
  • les marées d’orcs envahissant la Terre du Milieu
  • etc.

Conclusion ?

Les rêves sont une source d’inspiration puissante pour les écrivains. Utilisez-les.

Les personnes réelles font de bons personnages

Saviez-vous que pour créer les personnages de la Terre du Milieu J. R. R. Tolkien s’est inspiré d’humains de chair et de sang ?

Cette astuce lui a permis de créer des personnages réalistes.

Bref, si l’envie vous prend de créer un personnage, observez votre vieil oncle pétomane, il pourrait faire un excellent nain d’Erebor.

Vous êtes peut-être le prochain J. R. R. Tolkien

Une des leçons du maître, c’est qu’on ne peut pas deviner à l’avance le succès de son livre.

L’auteur du Hobbit fut d’ailleurs surpris des performances de ses manuscrits.

Par conséquent, si vous trouvez votre ouvrage mauvais, demandez l’avis de votre entourage, vous avez peut-être le prochain Bestseller entre vos mains.

Vous risquez de trouver vos livres mauvais avec le temps

Selon Tolkien, la perception des écrivains de leurs livres évolue sur la durée.

I now find The Lord of the Rings good in parts »

J. R. R. Tolkien

C’est normal.

C’est dû à l’expérience qui s’accumule.

Donc ne vous tracassez pas trop si vous trouvez vos premiers livres terribles, ils sont peut-être très bien pour vos lecteurs.

Sur cet ultime conseil, je vous remercie pour votre lecture.

Cet article est inspiré d’une infographie du site Essaymama.com en anglais, qui recense les 10 conseils de J. R. R. Tolkien.

J’espère qu’il vous a plu.

Pour l’heure, je vous dis à bientôt et n’hésitez pas à jeter un oeil à mes cours, c’est ce qui permet garder le blog gratuit pour tout le monde 🙂

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez un ebook avec des structures narratives en cadeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.