Ristretto: à la découverte du voleur gentleman


procédés narratifs / vendredi, avril 20th, 2018

Bonjour à tous! Dans le précédent ristretto, je vous avais parlé du fusil de Tchekhov. Aujourd’hui, nous allons délaisser les procédés narratifs pour aborder un tropes de personnage: le voleur gentleman.

Si vous voulez en apprendre plus sur ce personnage charismatique, cela se passe en dessous.

Qui est le voleur gentleman?

le personnage de voleur gentleman
Extrait du film Haute Voltige de Jon Amiel

Le voleur gentleman constitue un type particulier de voleur. Souvent riche, ce personnage ne vole pas pour s’enrichir mais pour le défi. Il ne dérobera qu’aux riches ou aux personnes qui le méritent. Par contre, il ne distribue pas l’argent aux pauvres (et puis quoi encore? Il va se balader en collant dans la forêt et balancer des flèches dans des taillis?).

Au niveau des caractéristiques, le voleur gentleman s’habille avec goût et s’exprime de façon élégante. Il est habile de ses mains, voire illusionniste, et n’hésitera pas se servir de ses talents pour séduire les personnes qui l’entourent. Enfin, il ne consomme que des aliments classieux et est un maître dans l’art du déguisement et de l’infiltration.

Dans sa relation avec les personnages, le voleur gentleman est moqueur. Il saisira toutes les occasions pour lancer un trait d’esprit lors d’une action réussie. De même, s’il est confronté à un adversaire, il apprécie les confrontations verbales. Vous savez, cette fameuse conversation où deux personnages se glissent des sous-entendus pour dire « c’est moi qui vais gagner! Non, c’est moi! ».

Si le voleur gentleman est confronté à un adversaire de niveau équivalent, une forme de respect se nouera souvent entre eux. Bien souvent, cet adversaire sera un policier qui laissera partir le voleur gentleman en récompense de son aide à un moment de l’histoire. En effet, le voleur gentleman a code d’honneur. Il méprise la grossièreté et la violence. En conséquence, il lui arrive d’aider la police par des moyens détournés.

Enfin, le voleur gentleman étant arrogant, il lui arrive régulièrement de laisser une carte de visite /une signature sur les lieux de son crime (une rose, une carte avec son nom de criminel etc) voire même d’annoncer ses crimes à l’avance pour corser le défi. A noter que généralement le voleur gentleman n’utilise pas la violence lors de ses crimes, il préfèrera des méthodes basées sur la tromperie.

En conclusion, le voleur gentleman est un personnage ingénieux et élégant. S’il est gentil, il se rapprochera d’un Arsène Lupin. S’il est méchant, il ressemblera à un Moriarty.

 

Voilà, cette chronique s’achève ici. Si elle vous a plu, n’hésitez pas à la commenter et à la partager.

A bientôt!

Image mise en avant: Extrait du film Insaisissables de Louis Leterrier

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *