Tropes: moi prisonnier et mon pote le geôlier sympa


procédés narratifs / vendredi, mai 25th, 2018

Bonjour à tous! Admettons que vous êtes un super écrivain qui a réussi à créer son monde et ses personnages. Vous êtes génial, félicitez-vous. Cependant, il vous reste encore à travailler vos péripéties. Tout allait bien pour votre héros et là patatra! Votre héros est fait prisonnier et vous ne savez plus du tout comment dérouler l’histoire. Et bien ça tombe bien, je vous ai trouvé un petit tropes qui pourrait vous inspirer.

Pour rappel, les tropes sont des éléments narratifs récurrents. Ils s’apparentent à la culture générale narrative des auteurs. S’ils sont utilisés sans originalité, ils peuvent devenir des clichés. C’est à dire un élément narratif rebattu tant et si bien qu’il en perd beaucoup d’intérêt.

Le tropes que nous allons voir aujourd’hui concerne les prisonniers. Je l’ai trouvé sur le site tvtropes, un site anglophone très intéressant pour les écrivains et les scénaristes.

Le tropes du prisonnier seul avec son geôlier

tropes narratif
Extrait de Star Wars VII Le réveil de la force de J.J Abrams

Dans ce tropes, un personnage infiltre les rangs du protagoniste et se fait passer pour un méchant. Alors que le héros se retrouve prisonnier. Le personnage infiltré demande aux gardes de le laisser entrer pour parler « seul à seul avec le prisonnier ». Plusieurs cas de figure s’opèrent alors:

  • le héros est au courant de l’infiltration et il se laisse délivrer/transmet une information à l’infiltré
  • le héros n’est pas au courant de l’infiltration et il refuse de transmettre une information importante/la libération prend du temps et ils risquent d’être découverts
  • le héros se fait enfumer. En fait, l’infiltré est un faux infiltré (il travaille pour le méchant) et le protagoniste vient de révéler une information préjudiciable

Bref, sans entrer dans la liste à la Prévert, vous avez compris l’idée. Ce tropes devient particulièrement intéressant si vous le couplez avec une grande information du lecteur.

Concrètement, si d’un côté vous mettez en place ce tropes et que de l’autre vous mettez en place une scène où le lecteur sait que l’antagoniste se dirige vers le prisonnier, vous faites monter la tension.

Pire! Vous pouvez même provoquer des sentiments contradictoires chez le lecteur avec une scène montrant que le méchant surveille l’infiltré (il sait ou se doute). Dans ce cas, le coeur du lecteur balance entre sauver le protagoniste et éviter que l’infiltré ne soit découvert.

En conclusion, pour bien exploiter ce tropes, essayez au maximum de faire monter la tension.

 

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à cliquer sur « j’aime », commenter ou partager cet article s’il vous a été utile.

Bonne journée! A bientôt!

Image mise en avant: Extrait de Star Wars VI le Retour du Jedi de Richard Marquand

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

j'ai lu la politique de confidentialité (à cocher avant de poster un commentaire).