Interview de Marine Mouzelard


écriture / mardi, juin 26th, 2018

Bonjour les écrivains! Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le parcours de Marine Mouzelard. Pour ceux qui ne la connaissent pas Marine est auteure, conseillère littéraire et membre du comité de lecture de NDB Editions. Avec un  joli palmarès de 7 romans publiés dont 3 en maison d’édition et 4 en autoédition.

Marine a bien voulu répondre à mes questions sur ses métiers et sur la création littéraire. Je vous invite à découvrir son interview dans cet article.

 

Salut Marine! Est-ce que tu pourrais nous parler de ton métier de conseillère littéraire (en quoi ça consiste? Comment devient-on conseillère etc.)?

J’aide les auteurs à préparer leur manuscrit pour le faire éditer. Comment ? Je propose du coaching, de la relecture (diagnostic ou expertise littéraire) et de la correction.

Il n’existe pas encore d’études pour ce métier. J’ai suivi des ateliers d’écriture avec des écrivains qui vivent de leur écriture. Je suis également membre d’un comité de lecture, ce qui me permet de savoir ce que recherche un éditeur dans un manuscrit. Et surtout, j’ai ma propre expérience en tant qu’auteure éditée et autoéditée.

 

Dans les romans que tu reçois pour du conseil ou dans le cadre du comité de lecture qu’elles sont les erreurs les plus courantes ?

Je ne parlerais pas d’erreurs, mais un style que l’on peut alléger par des petites techniques. Une autre méconnaissance que je vois régulièrement est celle de la construction d’une histoire. Une fois que cela est clair dans la tête de l’auteur, le manuscrit peut révéler tout son potentiel.

 

Tes genres de prédilection sont le chick lit et le polar. D’où te vient cette passion ?

J’adore les histoires plus légères, je trouve que l’on a besoin de se détendre, de rêver et de rire. Je regarde beaucoup de séries policières, les vieilles séries comme Arabesque. Ce n’est pas glamour, je sais, mais j’assume. J’adore Agatha Christie et Mary Higgins Clark. Cela doit me venir de là.

 

Si tu devais définir tes romans en personnage chick lit ils seraient… ?

À la fois attachants et agaçants.

Un petit truc pour booster les histoires d’amour de mes lecteurs/lectrices ?

Éviter les clichés. Aller vers des personnages qui se détestent au début et s’aiment à la fin. Les lecteurs aiment les histoires qui finissent bien.

 

Au cinéma, il est très facile de créer une tension amoureuse par l’image et la musique. Comment t’y prends-tu pour la créer dans tes romans ?

En changeant d’angle de vue, on fait un zoom sur le personnage, sur la pièce. En laissant des envies en suspens.

 

Dans ton parcours d’écrivaine, quelle est la chose avec laquelle tu as eu le plus de mal et comment l’as-tu résolue ?

Avec l’autoédition, me faire connaitre. J’ai pris le temps de me faire connaitre sur les réseaux sociaux.

 

Quelles erreurs as-tu faites lors de l’autoédition de tes livres et que tu ne referais plus maintenant ?

Vouloir aller trop vite. Il faut prendre le temps de bien préparer son livre, de préparer la sortie de son livre également.

 

Des conseils pour soumettre un manuscrit à un éditeur ?

Ne pas miser sur les gros éditeurs, au début. Vérifier que la ligne éditoriale correspond à notre manuscrit avant de l’envoyer. Et puis, surtout bien le faire relire par un tiers et le faire corriger.

 

Pour finir, que dirait la Marine écrivaine confirmée à la Marine qui débutait l’écriture ?

D’y croire. D’oser me lancer. Au début, j’avais peur d’en parler à mon entourage par peur que l’on se moque de mon rêve. Et finalement, les gens ont été enthousiaste.

 

Merci à Marine pour avoir répondu à mes questions. Si cette interview vous a plu n’hésitez pas à la commenter et à la partager.

Vous pouvez aussi découvrir ma précédente interview en cliquant ici.

A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

j'ai lu la politique de confidentialité (à cocher avant de poster un commentaire).